Et quelle embrouille!!! Le carnaval avec Gena, c'était formidable. On a dansé comme des fous, rigolé comme des bossus... Elle m'a fait rencontré tous ses copains-copines : une bande de joyeux fêtards comme j'en avais rarement vu!!!

Lui, c'est King Zulu, un gentil doux dingue complètement allumé, qui, pendant trois jours, ne dort pas, ne mange presque pas, boit un petit peu quand même!!! et parcoure la ville en hurlant comme un forcené!

J'ai hâte de le voir dans un état "normal".

Et ben lui, c'est Mister l'embrouille en personne : j'ai nommé le petit copain de Gena : Gus (prononcer gueuss)

L'air commode, gentil, épanoui, guilleret!!! Bref, rassurant et agréable comme type de néanderthal!!! En fait, cet abruti nous avait vu partir Gena et moi! Et il n'a rien trouvé mieux que de se déguiser pour nous suivre!!!

Nous, évidemment, on ne l'avait pas vu. On s'amusait, on riait, elle me tenait par la main. J'avais l'impression de revivre un peu après 1 mois et demi de cauchemars à revivre mes derniers moments à Marseille!!!

Non, non, non, c'est pas moi je vous jure!!!! Ce sont deux copains de Gena adorables qui m'ont invité à venir chez eux à New York quand je voulais : Herbert et Margaret

Bref, on rigolait bien avec toute la bande des copains de Gena...

Là oui d'accord, j'y suis! Le mec à droite au premier plan, pas très rassuré, le regard un peu perplexe, un peu coincé dans un costume fait à la va vite avec les moyens du bord... Le mec à droite au premier plan... c'est moi! Admirez au passage la référence à "Titi" avec le gros minet! Je sais pas pourquoi quand j'étais petit, ma mère m'appelait Titi au Mistral !

Donc, le Gus en question nous a suivi des heures durant! Du moins, c'est ce qu'on a compris par la suite!

Et tout à coup, tout a basculé : Gerald, un mec très sympa que vous voyez sur cette photo s'est arrêté de chanter et de danser juste devant nous! Il s'est figé un instant et à hurlé en anglais : Everybody down! Tout le monde à terre!

Le temps que je comprenne, l'homme de néanderthal (Gus pour les intimes) était déjà sur moi! Je tombai à la renverse et me retrouvai avec ce mastodonte sur le ventre qui vociférait des trucs incompréhensibles dans la langue de Shakespeare!

Personne n'a pris de photos mais ça ressemblait à ça!

Et puis, il m'a énervé le Gus. Et quand je m'énerve ça donne ça!

Alors j'ai réussi à me dégager, je me suis relevé, et je lui ai foncé dans le lard!

Voilà, devant, c'est Gus sans son costume et derrière c'est votre serviteur sans son costume également! Il a vite crié grâce le Gus. Et Gena est venue derrière moi pour me dire que c'était bon, que je pouvais le lacher.

Comme je suis magnanime, je me suis exécuté et l'homo sapiens est reparti d'où il venait sans demander son reste!

Je me suis retrouvé dans les bras de Gena, complètement sonné, un oeil qui avait triplé de volume mais content d'avoir fait déguerpir cet énergumène. Gena riait, tout le monde riait en faisant des commentaires visiblement très drôles sur la couleur et la forme de mon oeil...

Je suis resté quelques jours avec ces lunettes! Je n'étais vraiment pas présentable!!! J'ai même été obligé d'inventer une histoire abracadabrante pour Céline Frémont à Marseille qui voyait bien que son chantier n'avançait pas beaucoup. Il faut dire que je suis resté tranquille un bout de temps à me faire dorloter par Gena après cette fameuse et mémorable bagarre!

A part ça, très peu de nouvelles du pays. Lucas m'a appelé : il va partir bientôt. Il va vraissemblablement venir me voir à un moment ou à un autre. Il s'est passé quelque chose avec Johanna mais il n'a pas voulu me dire quoi exactement. Je suis un peu inquiet. Johanna a besoin de moi et je ne peux rien faire pour l'aider. Quelquefois, je regrette d'être parti et puis quand le jour se lève, je me dis que j'ai bien fait. J'ai envie de changer et je ne pourrais pas commencer cette mutation au Mistral.

Je ne sais pas si Blanche reçoit l'argent que je lui envoie tous les mois...

Retour dans mon french quartier avec mes potes musiciens! Je me suis remis à écrire et à chanter. Cette ville vous entraîne malgré vous dans la musique!

A la semaine prochaine...